3 phrases entendues sur les diététiciens

1- « J’y suis allée une fois et c’était la cata, les diét sont nuls »

Généraliser, je l’entends souvent, très souvent même. « Ah non moi les diets j’en ai vu un il m’a fait mangé de la salade à tous les repas, plus jamais. » C’est comme dire, à non moi les pizzas j’en ai mangé une fois une mauvaise, plus jamais j’en mangerai. Ou encore non j’ai vu un coiffeur une fois ça ne l’a pas fait, je n’y retourne plus jamais… Avouez ce n’est pas très logique. On peut très bien ne pas accrocher avec une personne ou une approche, mais sachez que même si les diététiciens ont tous la même formation (à peu près), ils ont parfois des sensibilités différentes, des spécialisations, des diplômes universitaires complémentaires sur une pathologie plus adaptée à votre cas, bref il y a forcément un diététicien avec qui vous trouverez un fonctionnement qui vous convient.

 

 

2- Ils sont financés par l’industrie agro-alimentaire

Personnellement, je ne devais pas être là le jour de la bourse de financement de l’industrie AA parce que je n’ai rien perçu 🙂 Peut-être que passé un certain âge, on est périmé pour les financements ? Sans blague, si notre formation était financée ou si nous étions financés par tout ça, ça se saurait. Par contre, certains diététiciens travaillent dans l’industrie agro bien sûr, cela fait partie de nos compétences, certains travaillent pour des associations (des lobbies si tu veux allez) agro-alimentaires, oui, mais vous le savez c’est marqué sur leur cv. Souvent ce ne sont pas ces diététiciens qui travaillent en libéral. Et c’est aussi penser que nous n’avons pas de recul sur les données, les articles, les études qui viennent et repartent ? Comme dans tous les métiers vous trouverez des gens obtus mais globalement les diététiciens-nutritionnistes s’adaptent surtout à vous, à vos goûts pour tendre vers une meilleure santé.

3- C’est cher !

Bon alors on va faire un petit calcul simple… Sur 1 année, si on compte les gélules amaigrissantes X achetées par lot de 3 paquets (mais en fait vous en avez mangé 4 et demi), les barres céréales qui font un plat « complet », les substituts de repas en sachet, les programmes minceur achetés en ligne, les pots de glace engloutis parce que « y’a rien qui va dans ma vie de toute façon je suis foutu(e) »… on arrive probablement à 5 ou 6 consultations avec un diététicien-nutritionniste, non ? Alors oui, la perte sera peut-être plus longue, oui la perte ne sera peut-être pas aussi spectaculaire que dans votre imaginaire (surtout si vous voulez atteindre un 36 jamais atteint sauf à 12 ans), mais votre porte-monnaie et surtout votre santé seront préservés. Donc dépensez 50 euros (ou à peu près) pour une consultation qui vous apportera des clés (je l’espère) pour mieux consommer, mieux cuisiner et vous sentir mieux, finalement ce n’est pas si cher payer.

 

Des phrases je pourrai en trouver encore d’autres, mais celles-ci sont les plus parlantes je trouve. Si vous souhaitez trouver un diététicien sachez que je consulte à distance aussi 🙂 => consultation

2 comments

  1. Il faut bien que ce soit la faute de quelqu’un si la perte de poids n’est pas au rendez-vous 😉
    A titre personnel c’est la rencontre la plus fructueuse que j’ai pu faire il y a 10 ans en réapprenant à manger.
    Carencée, dénutrie, à bout de forces, il n’aura finalement fallu que 3 séances pour me remettre sur les rails. Il faut juste être prêt au changement et jouer le jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *