Revenir aux bases : la pyramide alimentaire

Pendant les consultations diététiques, lorsqu’on reçoit des patients on se rend vite compte à quel point ils sont perdus face à leur alimentation. Perdus après des dizaines de régimes leur interdisant tel féculent, tel aliment, telle couleur d’aliment, le gras, le solide, de manger pendant la lune ascendante… Perdus aussi entre les « on dit », les publicités vantant les mérites de telle poudre ou de telle méthode révolutionnaire. Il est très difficile de s’en sortir face à cette cacophonie ambiante.

Comme aider quelqu’un qui aurait écrit en SMS depuis 10 ans et qui ne connaitrait plus l’orthographe.

Alors oui le travail du diététicien, c’est souvent de reprendre les bases. Comme aider quelqu’un qui aurait écrit en SMS depuis 10 ans et qui ne connaitrait plus l’orthographe. C’est parfois ingrat, parfois on peut nous traiter de ne pas être moderne, de ne pas suivre les dernières tendances, tout comme ce prof qui s’évertuerait à rappeler que le Bescherelle existe et que ça serait bien de l’utiliser (salut les Kikoulol, quoi çane se dit plus ?).

Bref, en consultation il est parfois indispensable de reprendre la pyramide alimentaire, la répartition dans l’assiette et tous ces outils qui remettent l’équilibre alimentaire au centre de tout. Parce que finalement c’est bien de cela dont il est question, retrouver un équilibre, son équilibre ? Bien sur en fonction de chacun, le discours sera ensuite adapté, mais je crois qu’il est parfois nécessaire de reprendre les bases de l’alimentation pour savoir s’en détacher, comme il est nécessaire de connaitre l’orthographe pour pouvoir jouer avec les mots.

Source : pyramide foodinaction.com

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *